L’ASJ: dispositif visant la prise en charge de la production scientifique nationale ?

Algerian Scientific Journal Platform

Avec le développement d’Internet et la massification des revues à publication électronique, nous assistons à une manifestation accrue des portails électroniques abritant des milliers de revues pluridisciplinaires de par le monde surtout en France à l’image de : Persée, OpenEdition, Cairn.info, Hal Archives, thèses.fr[1]. Ces dernières années beaucoup de revues ont vu le jour dans le champ de la recherche scientifique en Algérie et la plupart d’entre elles n’éditent qu’en version papier. Pour améliorer la visibilité web des revues scientifiques nationales et des travaux qui y sont publiés, la DGRSDT (Direction Générale de la Recherche Scientifique et du Développement Technologique) a mis sur pieds une plateforme Algérienne des Revues Scientifiques connue sous le l’acronyme (ASJP).

L’Asjp : un portail pour la valorisation des revues et productions scientifiques nationales

L’asjp, acronyme de (Algerian Scientifique Journal Plateform) est un portail national d’édition électronique des revues scientifiques Algériennes développé et géré par le CERIST (Centre de Recherche sur l’Information Scientifique et Technique).  Il s’agit d’une plate-forme numérique dédiée pour les revues scientifiques nationales et s’inscrit dans un cadre national pour l’information scientifique et technique. Cette plate-forme est considérée comme un outil de protection la plus importante des chercheurs contre la chute dans le piège des fausses revues ou des éditeurs prédateurs comme on les appelle dans ce domaine, et c’est une garantie que l’article à publier atteindra la revue, car la plate-forme est considérée comme un tiers entre l’écrivain et l’éditeur, et elle supervise toutes les étapes allant de la soumission jusqu’à la publication. Cette plateforme comprend 620 revues en libre accès, couvrantes plusieurs domaines allant des Sciences agricoles et biologiques, des Arts et lettres jusqu’aux Sciences et techniques des activités physiques et sportives et des Sciences Islamiques.

Qu’apporte l’Asjp pour la production scientifique nationale ?

Parmi les objectifs de la plateforme, nous mentionnons : fournir aux éditeurs un système de publication électronique grâce auquel les soumissionnaires (auteurs) peuvent suivre : la procédure de soumission et publication de leurs articles, décision d’accepter ou de rejeter des articles, ainsi que les conditions de publication de la/les revue (s), Template, etc. Ce portail vise en outre à structurer et organiser les revues « afin de les classer selon des critères leur assurant une qualité scientifique » et faciliter aux usagers l’accès aux productions scientifiques.


[1] Moteur de recherche des thèses de doctorat françaises. En Algerie, il existe deux bases de données renseignant sur les thèses soutenues ou en cours. Ainsi, dans les temps de l’école doctorale algéro-française, la plupart des thèses de magister ou de doctorat classique soutenues ou en préparation sont répertoriées dans la base de donnée de L’Edaf (École Doctorale Algéro-française). Toutefois, avec l’instauration du système LMD, les thèses de doctorat LMD soutenues ou en cours sont répertoriées dans la base de données du PNST (Portail National de Signalement des Thèses).


Achour Bourdache

Enseignant associé & Doctorant en Sciences du langage à l'Université de Bejaia, Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search